Home >Documents >Jeunesse Militante Juin 2016

Jeunesse Militante Juin 2016

Date post:08-Jul-2016
Category:
View:158 times
Download:0 times
Share this document with a friend
Description:
Jeunesse Militante et Rebel Youth sont unique au Canada . Les deux publications sœurs sont anti- capitaliste , pro- socialiste, avec un contenu bilingue , écrit et produit entièrement par des jeunes militants et militantes. Jeunesse Militante et Rebel Youth se considèrent comme ayant un rôle clé à jouer dans la construction de la riposte au Canada et dans la solidarité avec les luttes anti-impérialistes à travers le monde. Parce que c'est maintenant le temps de s'organiser ! Because now is the time to organize ! Pour vous abonner ou pour un commentaire, écrivez-nous à [email protected] Jeunesse Militante est publié au Québec en collaboration avec le Journal Clarté.
Transcript:
  • 1JEUNESSE MILITANTEJuin 2016 * WWW.ycl-lJc.ca

    ditorialadrien Welsh

    avec le scandale des Panama Papers, larrestation de nathalie normandeau et les remous causs par les scandales de malversations auxquels sont mls plusieurs officiels du Parti des Travailleurs du Brsil, la corruption semble plus banalise que jamais. ceci coeure dautant plus que les profiteurs vautrs dans la richesse agissent en priode de crise conomique. travers des mesures daustrit oppressante pour les peuples du monde, des guerres imprialistes qui ne visent qu mettre la main sur de nouveaux marchs et contrler laccs aux ressources naturelles ainsi que la destruction de lenvironnement, ils essaient de nous faire payer pour leur crise et ce, parfois de faon tragique comme on a pu le voir Bruxelles et Paris il ny a que quelques mois. les migrants qui, en tentant de gagner les rives europennes depuis lafrique, terminent le voyage au fond du cimetire mditerranen en sont aussi des victimes.

    Pourtant, ce nest pas assez pour ceux qui tiennent le haut du pav. Mus par leurs intrts de classe, fondamentalement en contradiction avec les ntres, ceux du 99%, ceux de la jeunesse, des tudiants, des travailleurs et des masses populaires, ils ne manquent pas dinventivit pour grapiller les derniers kopeks de la classe ouvrire. la corruption, les malversations, lvasion fiscale nen sont que quelques exemples et nous rappellent quelles sont inhrentes au systme capitaliste.

    Malgr la commotion gnre tant droite qu gauche concernant les diffrentes tentatives de corruption, nous ne pouvons nous rsoudre croire que toutes sont sincres. En effet, mme sil est tout fait justifi de sinsurger contre ces fourberies, nous devons prendre garde contre les chants des sirnes qui nous affirment quil serait possible de moraliser le capitalisme, btir un capitalisme visage humain.

    ce nest pas le pari de la jeunesse communiste du Qubec. Pour nous, il ne fait aucun doute quil nest pas de voie de sortie autre que la rupture avec le systme capitaliste-imprialiste. En revanche, il serait erron de faire de

    Marianne Breton Fontaine

    le jeudi 22 octobre 2015, lquipe de lmission Enqute de Radio-canada diffusait un repor-tage-choc sur de multiples viols et agressions sexuelles subies par des femmes autochtones de Val dor. lorigine, lquipe de journalistes nenqutait pas sur ces cas, mais plutt sur la disparition de femmes autochtones et en particu-lier celle de Sindy Ruperthouse, une algonquine dont la disparition depuis le printemps 2014 laissait honteusement indiffrents les mdias et les autorits qubcoises.

    autour dune table, les amies de Sindy Ruper-thouse sont interroges propos de lenqute de la police par la journaliste Jose Dupuis. la conversation prend alors une autre tournure. Les femmes se confient sur les comportements abusifs des policiers. Des policiers qui profitent de leur autorit pour obtenir des fellations ou dautres faveurs sexuelles; des policiers qui menacent les femmes autochtones; des policiers qui abandonnent des femmes en tat dbrit en plein milieu de la fort plus de deux heures

    de marche du centre-ville pour les faire des-saouler; des policiers qui frappent et bruta-lisent; des policiers qui paient des femmes en drogue et en argent pour du sexe; des policiers qui violent des femmes dans le bois, ou dans le poste de police; ces mmes policiers qui ne font rien pour retrouver Sindy Ruperthouse ou les autres femmes autochtones disparues. au fil du reportage, des femmes courageuses se confient, quelques fois pour la premire fois, sur les horreurs quelles ont vcues aux mains des forces de police de Val dor. la suite des rvlations faites par les amies de Mme Ruperthouse, dautres femmes autoch-tones ont voulu briser le silence. certaines sont alles porter plainte. Quatorze dossiers ont t ouverts et ciblent huit policiers de Val dor. ce sont huit policiers sur une cinquantaine du poste. cest norme. Pire, ils ne sont srement pas les seuls.

    Par leurs paroles, ces femmes ont forc le gouvernement ragir. impossible pour ltat

    Silence et indiffrence : Des femmes autochtones tmoignent de la violence policire.

    Suite la page 2

    Suite la page 3

  • Nina Csaire.

    En arrivant au canada pour quelques mois en simple visite, je ne mattendais pas un accueil si glacial. Moi, qui voulais seulement voir les camarades qubcois, canadiens, mais surtout dcouvrir ce beau pays, je me suis retrouve aussi contrle quun criminel.

    lorsque jarrive laroport Montral, la dure de mon sjour interpelle un agent des douanes qui menvoie donc limmigration. aprs quelques temps dattente, un officier me prend en charge. Je suis jeune, je viens de dmissionner de mon

    travail en France et javais rempli il y a quelques mois une application pour le PVT (Permis Vacances Travail). Evidemment les soupons commencent. On me demande si je veux travailler illgalement au canada, je rponds par la ngative en avanant largument que jai conomis durant de longues annes pour pouvoir voyager sans problme. lofficier me demande alors une preuve et me demande mon tlphone portable. choque, mais ayant peur de me faire directement renvoye en France par le premier avion, je lui donne mon tlphone et mon code. non seulement a-t-il regard de fond en comble mon compte en banque, il

    a aussi scrut mes messages personnels ! Moi qui pensais que la vie prive tait un droit, que nenni ! Tout de suite il dcouvre les messages envoys un camarade qubcois sur place que jai connu en France. il me demande qui est-ce, de quel syndicat parle-t-on, mais surtout quels sont mes liens avec le Parti communiste. ne voulant pas nier lvidence je lui dis Je suis membre du Parti communiste . Sen suit une fouille encore plus approfondie de mon portable, mes photos, mes contacts, mes mails, mme ceux qui nont aucun de rapport avec la politique. Ma vie prive est dsormais viole et fiche dans les dossiers canadiens. une heure plus tard, un autre officier des douanes arrive. les deux officiers memmnent avec ma valise dans une petite salle recule.

    Je commence stresser, linterrogatoire continue, le deuxime officier des douanes met des gants. il semble plus se focaliser sur le fait que javais rempli une demande de PVT, ce que je comprends parfaitement et jexplique que je la retirerai ds que possible tant donn que je nen veux pas. le premier officier me demande mes motivations au canada (!). Ma valise est fouille, mon portefeuille et ma veste galement. ils tombent sur ma carte de membre du Parti : Quelle est lidologie du Parti communiste ? . amuse par la question et me disant que de toute faon je navais absolument rien cacher, puisquils savent tout de ma vie grce aux fouilles, je fais alors une formation de marxisme-lninisme aux douaniers de laroport pendant que mon

    appareil photo est explor. cependant, aprs trois heures de questions, de soupons, je commence srieusement perdre mon sang-froid, se faire traiter de la sorte est tout simplement atterrant pour ma premire visite dans ce pays.

    ils nont rien dcouvert qui puisse justifier une interdiction du territoire canadien, le deuxime officier des douanes sen va. le premier, qui avait confisqu mon portable et mon passeport, rempli des papiers, jattends encore. Quand il mappelle au comptoir, il mexplique quil a raccourci mon sjour, initialement de quatre mois, un mois seulement ! Malgr la prsentation de mon billet retour pour la France ! il argue que je pourrais travailler illgalement au canada et quun mois a suffisait pour visiter le Qubec. largument du travail illgal est plutt drle quand lcrasante majorit de mon interrogatoire tait focalise sur mon engagement communiste !

    Pour faire rgulariser ma situation, jai d voyager aux Etats-unis, passer la frontire pour renouveler mon statut de visiteur. cette fois-ci je mtais prpar un ventuel interrogatoire pouss, javais supprim toutes mes donnes qui pouvaient me compromettre.

    cette priptie prouve quaujourdhui, malgr toutes les mauvaises langues qui disent que nous nexistons plus, les communistes et leur organisation font toujours peur au pouvoir capitaliste et leur bras arm !

    ce constat un faux-dilemme. nous luttons pour des revendications concrtes, immdiates, comme la demande dun salaire minimum 15$ lheure, la fin du blocus criminel impos au peuple cubain depuis plus dun demi-sicle, le retrait du canada des troupes canadiennes du Moyen-Orient et le retrait du canada de lOTan. nous refusons la politique gnocidaire applique depuis plus de 500 ans aux peuples autochtones, nous nous indignons de lingalit nationale entrine par la constitution de 1867 tout comme du nationalisme troit vhicul par les forces du Parti qubcois et, certains gards, par

    une frange de Qubec solidaire. nous croyons quun canada autre que celui de la Reine et de Trudeau est possible: celui de norman Bethune, de la Roback, de Madeleine Parent et de Fred Rose.

    nous devons, travers ces luttes, gagner du terrain contre le capitalisme triomphant et, dautre part, de mobiliser la jeunesse et les masses populaires. ainsi, nous pourrons, tous ensemble, unis et militants, lutter contre limprialisme, ennemi numro un des peuples, et btir un monde de paix durable et de transformations sociales.

    Le dramaturge communiste allemand Bertolt Brecht

    Suite de lditorial Qui est le plus grand criminel: celui qui braque une banque ou celui qui

    en fonde une? Bertolt Brecht

    CANADA...

    2

    rebe

    lyou

    th-m

    agaz

    ine.

    blog

    spot

    .ca

    Rebel Youth est unique au canada . cest un magazine

    anti- capitaliste , pro- socialiste, avec un contenu bilingue , crit et produit entirement par des jeunes militants et militantes.

    Rebel youth se donne comme mission de jouer un rle cl dans la construction de la riposte au canada et dans la solidarit

    avec les luttes anti- im

Click here to load reader

Embed Size (px)
Recommended